Retour a l'accueil

Les feux d'artifices

Eclipse de Soleil

Eclipses de Lune:
21 janvier 2000
9 janvier 2001

Feux d'artifices

Galerie photos

Aide

A propos

Sommaire

Georges Gaudebert, novembre 2000.

Pose longue
Feux d'artifices, serie n1 (28 Ko)
Feux d'artifices, serie n2 (28 Ko)
Cliquez sur les images pour les agrandir.

Deux méthodes sont possibles pour obtenir ce type de photos.

Le procédé le plus classique consiste à fixer l'appareil photo sur un trépied et à travailler en pose B avec un déclencheur souple.

La seconde méthode demande moins de moyens. L'appareil est tenu à la main et la photo prise aussi en pose B. Les mouvements de bougé (naturels ou volontaires) créent des motifs graphiques durant la pose longue. L'effet en est plus ou moins heureux ...

Pour tirer parti de ces poses longues, un film trop rapide est contre-indiqué. Des sensibilités de 50 ou 100 ISO conviennent très bien. Les diapositives donnent ( mon avis) un résultat plus flatteur.

Quelle que soit la méthode retenue :

  • débrayer l'autofocus s'il y a lieu, et faire la mise au point sur l'infini,
  • se mettre en mode manuel,
  • régler le diaphragme en fonction de la sensibilité de la pellicule (tenter f/8 ou f/11 pour 100 ISO),
  • régler le temps de pose sur la position B,
  • cadrer la zone de tir au jugé, déclencher au bon moment et maintenir la pose pendant l'éclatement de plusieurs fusées.
Instantanés

La troisième méthode possible est la prise d'instantanés en vitesse rapide pour ne pas avoir de flou de bougé, mais il y a peu de filé sur les traces lumineuses. L'effet me semble beaucoup moins esthétique. Il faut par ailleurs être très rapide pour déclencher au moment le plus favorable. L'emploi du posemètre est ici aussi hors de question. Vous pouvez tenter 1/30 s à f/2,8 pour 100 ISO, sans avoir la garantie d'une réussite automatique. Les temps dépendent de l'intensité et de la couleur des sources lumineuses.

Le cadrage

Le résultat obtenu dépend pour une grande part du hasard des départs de fusées, de leur nature et de leur position. Il faut se rappeler que durant l'exposition, on ne voit plus le champ photographié à travers le viseur des appareils reflex. Rechercher un cadrage très large est prudent. Le placement par rapport au tir est lui aussi important : il faut essayer de choisir un point de vue et un premier plan intéressants. C'est toujours difficile en ville, où sont souvent tirés les feux d'artifices.

Pour les fusées en hauteur, je m'installe à bonne distance du lieu de tir, à l'écart de la foule. Je me sers du zoom 35-70 pour adapter dans la mesure du possible le cadrage aux fusées. Ensuite je n'ai plus qu'à trier, c'est dire jeter beaucoup de diapos !

Haut de page